Lettre

Cannabis légal en Europe : L’or vert du CBD attise les convoitises de marques peu scrupuleuses.

Le CBD, la fameuse molécule extraite du cannabis est légale en France et en Europe. De plus en plus de marques mettent en évidence cette abréviation sur leurs produits avec à la clé une belle exposition médiatique et de gros profits en perspective. Mais l’herbe n’est pas si verte que cela en Europe ou l’engouement du chanvre légal a attiré aussi bien des laboratoires sérieux que des entreprises cherchant à surfer sur la vague en commercialisant des produits basiques à des prix exorbitants !

Par Olivier BUREAU – L’observatoire du Cannabis

Depuis quand le cannabis est-il légal en Europe ?

Le cannabis au sens où l’on l’entend en France est interdit dans la majorité des pays Européens. Son usage est dépénalisé dans certains pays comme en Italie, en Espagne ou au Portugal mais la présence de la molécule psychoactive THC dans cette plante reste malgré tout un point de blocage pour des pays comme la France, l’Allemagne ou le Royaume-Uni.

Bien que de plus en plus de pays s’intéressent au Cannabis pour son aspect thérapeutique (La France a lancé une étude nationale sur le cannabis à visée médicale), l’utilisation du cannabis à des fins récréatives pose de grandes questions qui seront probablement débattues pendant de longues années encore.

Alors pourquoi voit-on aujourd’hui en Europe des coffee-shops fleurir aux coins de nos rues et des laboratoires commercialisant des extraits de cannabis de manière semble t-il tout à fait légale ?

Si nous voyons ce phénomène se démocratiser aujourd’hui c’est avant tout parce-que seule la molécule de THC (Tétrahydrocannabinol) est prohibée. En effet c’est cette dernière qui est la source d’effets psychotropes et c’est cette molécule qui est recherchée dans le cannabis à usage dit récréatif.

Or le chanvre et le cannabis sont constitués de bien d’autres molécules (les cannabinoïdes) qui agissent sur le système endocannabinoïde du corps humain et qui semble t’il, auraient un certain nombre de vertus auxquelles la science s’intéresse de plus en plus.

Contrairement au THC, le CBD est légal dans la totalité des pays Européens et c’est donc en commercialisant cette molécule que des laboratoires et des coffee-shop espèrent s’implanter sur le marché du cannabis de manière tout à fait légale.

Des marques vendent de l’huile de graines de chanvre sous l’appellation “Cannabis”

Le nombre de marques souhaitant s’insérer sur le marché florissant du Cannabis et de ses dérivés est de plus en plus élevé et l’on voit ainsi de nombreux nouveaux produits “débarquer” sur le marché.

Même si la plupart de ces entreprises sont respectueuses de leurs clients et respectent les lois entourant le cannabis et sa commercialisation, nous avons constaté que quelque-unes d’entre elles surfent sur la vague de manière très borderline (article original en Portugais :  L’huile de chanvre vendue comme cannabis médical déroute les consommateurs).

C’est par exemple le cas de cette marque dont je tairai le nom qui commercialise des gélules au prix de 50€ la boite. Cette marque a de gros budgets puisqu’elle fait la promotion de son produit sur la télévision nationale de plusieurs pays de l’Union Européenne et ses produits sont présents dans certaines pharmacies notamment au Portugal.

Jusque la il n’y a pas de soucis sauf que le nom du produit est “Huile de Cannabis” laissant à penser qu’il s’agit d’un extrait de la plante (feuilles, fleurs, biomass) qui contiendrait donc une grande quantité de cannabinoïdes (les molécules agissants sur le système endocannabinoïde).

Or sur le packaging il est précisé en tout petits caractères qu’il s’agit bien d’une huile à base de graines de cannabis.

Précision : Le chanvre et le cannabis ont le même nom (Cannabis sativa L.) malgré les différences notoires de concentration de THC d’une variété à une autre.

L’huile de graine de chanvre est une huile alimentaire au même titre que l’huile d’olive et même si elle a de bonnes propriétés en terme d’acide gras et de polyphénol, cette huile ne contient aucun cannabinoïde et n’apporte aucune des propriétés que la recherche avance sur le CBD ou le cannabis médical. Cette huile est produite à bas coût en pressant à froid des graines de chanvre industriel.

Normalement cette huile est trouvable dans tous les supermarchés bio ou les grandes surfaces bien achalandées au prix d’environ 13€ les 250 ml (0.052€ / ml), elle sera utile pour donner du goût à votre salade ou pour cuire des aliments au même titre que l’huile d’olive.

Or cette marque commercialise ce même produit sous forme de gélules au prix ahurissant de 50€ les 50ml (1€ le ml), soit 19 fois le prix normal. A la vue de l’emballage et de la présentation du produit il est clair que tout est fait pour faire croire au consommateur qu’il s’agit d’huile de Cannabidiol qui se trouve dans la même fourchette de prix.

Or la fabrication d’huile de CBD passe par un processus d’extraction extrêmement complexe et coûteux pour extraire les molécules actives du chanvre, ce qui justifie les prix élevés de ces fameuses huiles. On parle ici de dizaines d’étapes réalisées en laboratoire pour arriver à une huile de chanvre contenant 5%, 10%, 20% ou plus de CBD !

Le consommateur ayant eu vent des bienfaits que le cannabis pourrait lui apporter et allant en pharmacie se renseigner, pourra repartir avec ces fameuses gélules qu’il aura payées au prix fort. Ces dernières n’apportant rien d’autre qu’une infime quantité d’oméga-3 et 6 ainsi que de vitamines qu’il pourrait tout aussi bien trouver dans une huile de coco ou d’olive à un prix 20 fois inférieur.

Bref il s’agit là d’une véritable publicité mensongère qui n’est d’ailleure toujours pas comprises par les pharmaciens Européens qui continuent à recommander ce genre de produit pour par exemple apaiser les douleurs liées à la sclérose en plaque. (Cela a été constaté dans certaines pharmacies Portugaises : Article original en Portugais).

Le marché du cannabis sera t-il mieux contrôlé dans le futur ?

Aujourd’hui il est certain que le marché du cannabis légal est encore très nouveau et finalement il est assez logique que certains profitent du manque de contrôles des autorités.

Quoi qu’il en soit il devient impératif pour les autorités Européennes de commencer à légiférer sur ce marché car les tromperies et arnaques sur ce secteur sont légions et même des institutions comme Amazon ne sont pas épargnées par les dérives de cette industrie.

Il est fort probable qu’une fois matures, les marchés du Cannabis, du chanvre et du Cannabidiol verront des normes et des contrôles au niveau des appellations utilisées, on pourrait même rêver d’une AOP pour ces dérivés du cannabis !

L’avenir nous le dira !

Les vertus du Chanvre médicinal et du Cannabidiol, et leur utilisation

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *