Sur cette page, vous trouverez un résumé des dernières recherches scientifiques à partir de publications des journaux officiels. La plupart de ces recherches sont des conclusions pré-cliniques sur de petits groupes d'individus ou des observations sur des animaux, cet article ou nos produits ne sont absolument pas destinés à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir toute maladie. Consultez votre médecin traitant pour tout problème de santé.

Nausées: un reflet d’une affection médicale sous-jacente

La nausée est une sensation étrange dans l’estomac, et elle s’accompagne souvent d’une envie de vomir. C’est pourquoi les nausées et les vomissements sont utilisés simultanément. Les nausées et les vomissements sont des symptômes de nombreuses maladies médicales qui peuvent aller de troubles gastriques légers après l’ingestion d’aliments contaminés aucancer. Par conséquent, il est très important de déterminer la cause sous-jacente des nausées. Elle est généralement soulagée par la prise de certains médicaments ; cependant, afin de le traiter complètement, la condition médicale sous-jacente doit d’abord être diagnostiquée et traitée.

La sensation nauséabonde que les gens ressentent commence à partir d’une zone du système nerveux central appelée tronc cérébral, en particulier la moelle. Cette région du cerveau est impliquée dans la régulation de nombreux processus physiologiques, notamment la respiration, les éternuements et les vomissements. Dans le cas des nausées, cette partie du cerveau active le centre du vomissement, ce qui entraîne la tentative d’expulser tout le contenu de l’estomac. Ce mécanisme est normalement protecteur car les vomissements ne provoquent pas seulement l’expulsion des nutriments importants dans l’estomac, mais ils expulsent également tous les composés toxiques digérés ou les agents infectieux.

Le diagnostic de la cause sous-jacente des nausées est très difficile pour la plupart des médecins, car il existe littéralement plus de 100 affections pouvant provoquer des nausées et des vomissements, dont la plus courante est l’intoxication alimentaire, qui touche près de 37 % des patients. Dans une minorité de cas, les nausées sont souvent les effets secondaires d’un médicament, et jusqu’à 10 % des cas, la cause des nausées est inconnue.

Les causes les plus connues des nausées

Bien que les nausées puissent survenir à tout âge, les enfants d’âge scolaire sont la population la plus souvent touchée, tandis que les personnes âgées semblent être la moins touchées. Ici, nous mentionnerons les causes les plus connues de nausées, parmi lesquelles :

  1. Anorexie nervosité
  2. Anxiété ou alors stress psychologique
  3. Tumeurs intracrâniennes (tumeurs à l’intérieur du cerveau)
  4. Douleur sévère : elle est souvent associée à des nausées et des vomissements, comme chez les personnes atteintes de cholécystite aiguë, de maux de dents et de migraines.
  5. Chimiothérapie ou radiothérapie
  6. Infections qui affectent le tractus gastro-intestinal
  7. Composés toxiques
  8. Méningite, qui est l’inflammation des membranes qui recouvrent le cerveau
  9. Opération
  10. Grossesse
  11. Accident vasculaire cérébral
  12. Lésion cérébrale traumatique
  13. Vertiges ou troubles de l’oreille moyenne

Causes des nausées

Comment les nausées sont-elles traitées ?

Étant donné que les nausées peuvent être causées par une grande variété de troubles médicaux, le traitement optimal des nausées consiste à traiter la cause sous-jacente. Cela étant dit, il existe de nombreuses approches qui peuvent être tentées pour soulager les nausées, telles que les médicaments, les agents à base de plantes et les modifications du mode de vie.

Les traitements suivants sont les plus couramment utilisés dans les nausées :

  1. Médicaments, comme Zofran
  2. Racine de gingembre
  3. Menthe poivrée
  4. Camomille
  5. Antibiotiques, si les nausées sont causées par une infection gastro-intestinale
  6. Opioïdes, si la nausée est causée par une douleur intense

La régulation des nausées via le système endocannabinoïde

Les cannabinoïdes, qui sont connus pour leur potentiel thérapeutique dans le traitement de nombreux symptômes et maladies, existent normalement dans notre corps dans un système connu sous le nom de système endocannabinoïde (SEC). Ce SEC comprend les éléments suivants: (1) les endocannabinoïdes, (2) les récepteurs cannabinoïdes: de type 1 (CB1) et de type 2 (CB2), et (3) les enzymes. Ce système est connu pour moduler de nombreux processus physiologiques, notamment la perception de la douleur, le sommeil, la température et bien d’autres. Sur cette base, il a été émis l’hypothèse que le SEC est également incorporé dans la régulation des nausées et des vomissements. Normalement, les récepteurs CB1 sont principalement exprimés dans le système nerveux central, qui comprend le cerveau et la moelle épinière. D’autre part, les récepteurs CB2 sont principalement exprimés sur les cellules du immunitaire système.

De plus en plus de preuves suggèrent que la modulation du SEC peut entraîner la régulation des nausées et des vomissements, à la fois chez l’homme et chez les animaux. Il a été démontré que divers cannabinoïdes ont de puissants effets antiémétiques (contre les nausées et les vomissements). Ces cannabinoïdes comprennent à la fois lecannabidiol (CBD) et le tétrahydrocannabinol (THC) . Il est à noter que ces cannabinoïdes se sont avérés très efficaces dans le traitement des nausées et vomissements sévères qui ne répondent pas aux autres médicaments chez les patients subissant une chimiothérapie.

Chez les animaux, le CBD s’est avéré efficace pour soulager les nausées dans une fourchette de doses très limitée. Cet effet est initié par l’activation indirecte de certains autorécepteurs, ce qui se traduit par la réduction de la libération de sérotonine (5-HT 1A), ce qui provoque des nausées et des vomissements stimulés. Les données précliniques suggèrent que l’utilisation du CBD peut être cliniquement efficace pour traiter les nausées, en particulier chez les patients cancéreux subissant une chimiothérapie. Dans la section suivante, nous mettrons en évidence les résultats d’essais humains qui ont étudié l’efficacité du THC et du CBD dans le traitement des nausées et des vomissements.

Essais cliniques étudiant l’efficacité du CBD contre les nausées

Un récent essai clinique randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo a été mené pour étudier l’efficacité d’un extrait de cannabis oral contenant à la fois du THC et du CBD chez 81 patients souffrant de nausées et de vomissements induits par la chimiothérapie. Les patients du groupe d’intervention ont reçu un cycle de 2,5 mg de THC par voie orale et 2,5 mg de CBD trois fois par jour, du jour 1 au jour 5 lors des séances de chimiothérapie. En revanche, d’autres patients ont été traités par un placebo. Le traitement au THC/CBD était associé à un meilleur taux de réponse (14% au départ contre 25% après le traitement). Le THC/CBD était également associé à l’absence totale de nausées et de vomissements. Cependant, 31 % des patients ont ressenti des effets secondaires, tels qu’une sédation, des étourdissements ou une désorientation. Ces effets secondaires sont probablement liés à l’utilisation de THC. Il a en outre été démontré qu’aucun des patients ayant pris du THC/CBD n’a présenté d’effets secondaires graves. Enfin, il convient de noter que ces patients ont reçu à la fois du THC et du CBD, il n’est donc pas encore clair si les effets bénéfiques sur le traitement des nausées et des vomissements étaient dus au THC seul, au CBD seul ou aux deux.

Dans une récente revue systématique et méta-analyse d’essais cliniques portant sur l’efficacité de divers cannabinoïdes pharmaceutiques dans le traitement des nausées et des vomissements chez les patients souffrant de nausées induites par la chimiothérapie, les chercheurs ont recommandé de ne pas utiliser ces cannabinoïdes (dronabinol, lévonantradol, nabilone et nabiximol) comme traitement de première ou de deuxième intention des nausées. Au lieu de cela, certaines directives recommandaient l’utilisation de ces cannabinoïdes, y compris le CBD comme options de troisième intention dans le traitement des nausées et vomissements sévères.

En conclusion, le CBD et le THC se sont avérés efficaces chez les patients souffrant de nausées et de vomissements induits par la chimiothérapie. Cependant, ils ne doivent pas être utilisés comme médicaments de première intention et il est toujours recommandé de consulter votre médecin traitant avant de prendre du THC/CBD pour votre état.

Win exciting gifts with our free monthly contests !

cbd

Enter your email to participate to our next contest and win many gifts ! Every months we organize a free contest with exiting products to win. CBD oil, gummies, soft-gel, hemp infusion .... Don't miss this opportunity !

We will never send spam or share your email in accordance to our Privacy policy.